2107
post-template-default,single,single-post,postid-2107,single-format-standard,mkd-core-2.0.1,mikado-core-2.0.1,ajax_fade,page_not_loaded,,onyx-ver-3.2,vertical_menu_enabled, vertical_menu_left, vertical_menu_width_290,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,cookies-not-set,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive

COVID-19 : COMMENT DÉSINFECTER VOS VÊTEMENTS ?

désinfecter vêtements

COVID-19 : COMMENT DÉSINFECTER VOS VÊTEMENTS ?

La pandémie du COVID-19 a encouragé un retour drastique aux mesures hygiénistes. Enseigner les bonnes méthodes pour assainir son espace de vie, notamment ses vêtements, est devenu un véritable enjeu de santé publique. Découvrez comment désinfecter vos vêtements. Le film antimicrobien a aussi été conçu pour assurer la protection de tous types de surfaces incluant aussi les textiles.

Mais quels gestes adopter pour protéger vos proches et votre foyer ? Et plus particulièrement, comment procéder à la désinfection du linge de maison, de la literie et des vêtements de toute la famille ? Clean Zone Protect vous aide à y voir un peu plus claire.

Les tissus peuvent-ils contaminer ?

Les études menées au printemps dernier ont permis de déterminer la durée de vie des coronavirus sur différentes surfaces dures. On les estimait alors capable de survivre trois jours sur le plastique ou le fer, et 24 heures sur le carton.

Les virus ont muté au cours de l’année et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) n’a pas de réponse à apporter quant à la persistance des molécules pathogènes sur les tissus. Nous savons toutefois que la durée de vie des virus dépend de différents facteurs, comme de l’humidité.

Nos vêtements constituent notre première barrière contre l’environnement et les germes. Ce sont les premiers réceptacles des gouttelettes respiratoires impliquées dans la propagation du virus et contre lesquelles le port du masque doit nous prévenir. Certains avancent que les matériaux poreux comme le coton permettent d’assécher l’enveloppe du virus et de le rendre inoffensif.

Il ne faut néanmoins pas oublier que la plupart de nos habits sont constitués des matières synthétiques comme le polyester et l’élasthanne. Par ailleurs, certains vêtements comportent du plastique ou des métaux. Pensez aux perles ou aux boucles de ceinture, par exemple.

Hors de question de brûler l’intégralité de votre garde robe pour autant ! Bien que chronophage et rébarbatif, il existe un moyen simple de limiter les risques de propagation et de contamination. Les coronavirus disposent d’une enveloppe virale constituée d’une membrane lipidique et de protéines. C’est cette enveloppe qui permet aux virus de se maintenir en vie sur les surfaces et d’infecter des hôtes. L’utilisation de produits désinfectants, à l’instar du gel hydro alcoolique, permet de la dissoudre.

Comment manipuler son linge ?

Prendre quelques précautions et des habitudes simples vous permettront d’économiser du temps, de l’énergie et votre bidon de lessive. Voici quelques gestes à adopter au quotidien pour vous simplifier la vie :

  • Ne pas poser les manteaux sur le lit ou le canapé
  • Retirer ses chaussures en rentrant
  • Bien sécher son linge
  • Plier son linge à domicile, pas en laverie
  • Ne pas secouer le linge sale

Secouer son linge avant de le laver permet de le débarrasser des bouloches ou des petites feuilles mortes et de ne pas boucher le filtre de la machine à laver. Cela favorise cependant la prolifération du virus. Etant volatile, il se transmet facilement par les voies respiratoires. Si vous devez vous rendre dans une laverie, veillez à ne pas transporter les vêtements propres dans le sac qui a contenu les vêtements sales.

Souvenez-vous également que les surfaces alimentaires et les denrées alimentaires peuvent être contaminées par les torchons, les serviettes de table et les gants de cuisine. Soyez donc non seulement vigilants avec vos vêtements, mais aussi avec le linge de maison (serviettes, draps, rideaux, etc.).

Conseils de nettoyage des surfaces textiles

Bien que l’aération régulière du domicile soit généralement bénéfique, elle ne tue pas les micro-organismes pathogènes. La pulvérisation et la vaporisation (spray désinfectant, aérosol) sont a priori inefficaces.

Pour une désinfection efficace des matelas, fauteuils et canapés, mieux vaut privilégier la location d’une shampouineuse en magasin de bricolage. Les shampouineuses sont faciles d’utilisation. En effet, celles-ci permettent de projeter du savon dilué dans de l’eau chaude au cœur des fibres textiles. Elles disposent d’une seconde fonctionnalité qui permet d’aspirer à nouveau de liquide pour éviter les moisissures. Il faudra néanmoins faire preuve de patience puisque plusieurs heures de séchage peuvent être nécessaires.

Pour procéder à la décontamination des chaussures, vous pouvez rincer les semelles avec de l’eau javellisée, ou procéder au trempage de ces dernières dans une solution bactéricide et laisser agir. Vous pourrez ensuite les frotter avec des lingettes désinfectantes à usage unique plutôt qu’un chiffon. Elles permettront d’éliminer les souillures et les bactéries.

La désinfection des sols, particulièrement à l’entrée du domicile, est ainsi recommandée. Débarrasser toutes les surfaces de contact de leurs salissures avec n’importe quel produit de nettoyage ou détergent multi-usages vous aidera à conserver une maison saine.

Sans aller jusqu’à la stérilisation complète de votre domicile, vous pouvez appliquer certaines méthodes empruntées aux hôpitaux. Les normes européennes et Le Haut Conseil de la santé publique préconise de laver le linge à 60 degrés. Votre dosage de lessive habituel conviendra.

Vous pouvez aussi compter sur l’effet bactéricide et le pouvoir désinfectant du bicarbonate de soude associé au vinaigre blanc pour décontaminer vos textiles. Leurs principes actifs vous apporteront une solution efficace contre la saleté et les microbes à laquelle vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de menthe pour rendre l’odeur plus agréable.

Enfin, puisque ces méthodes vous obligent à manipuler des produits parfois agressifs, pensez à vous protéger des brûlures cutanées en portant des gants adaptés et en vous lavant les mains après avoir fait usage de produits d’entretien nocifs. Enfin, pour vous récompensez de vos efforts et de la dure labeur employée à protéger votre espace, songez aussi à hydrater votre peau ; particulièrement celle des mains, souvent irritée avec l’usage répété du gel hydroalcoolique.

Contactez-nous pour plus d’informations sur la désinfection permanente de textiles.